Lancer un projet tech... quand on n’y connait rien à la tech

Helyx

·

4

minutes à lire

·

Feb 16, 2022

Ça y est, l’éclair de génie a frappé et vous avez imaginé une application ou un site pour résoudre la problématique de votre cible. Vous commencez à conceptualiser l’idée, à lister les potentielles fonctionnalités...

Et là, le doute vous gagne.

« Ok, c’est beau sur le papier, mais la tech et moi, ça fait deux. »

Eh oui... Que vous soyez seul·e ou en équipe, avec une entreprise déjà créée et opérationnelle ou non, ce n’est pas pour autant que vous disposez des compétences adéquates.

Alors un projet tech est-il bon à jeter à la poubelle quand on n’y comprend rien soi-même ? 🤔

On vous donne quelques pistes à creuser avant de complètement lâcher l’affaire.

Posez-vous les bonnes questions

Peu importe que votre projet inclut de la tech ou non, il y a toujours des étapes à valider en amont, et des questions fondamentales à (se) poser.

Ne partez pas bille en tête en pensant développer un produit sans fondations solides. Prenez le temps...

  • d’interroger votre cible ;
  • de comprendre un minimum votre marché et l’écosystème dans lequel vous vous trouvez ;
  • d’identifier les ressources (humaines, financières...) dont vous aurez besoin pour le mener à bien.

Pour aller plus loin sur cette question, nous avons rédigé un article entier qui vous invite à ne pas tout miser sur la tech.

Arthur, CEO d’Helyx, a également donné une conférence sur les principales erreurs à éviter lorsqu’on lance un projet tech, dont vous pouvez trouver le résumé dans ce thread Twitter.

Soyez curieux / curieuse

Il y a une différence entre connaissances et compréhension. Vous n’avez pas besoin de savoir coder pour réaliser votre projet — bien que cela reste une option envisageable si vous voulez le réaliser seul(e).

Vous avez besoin de comprendre.

Le fonctionnement basique de ce que vous voulez réaliser, les potentielles technologies utilisées, les ressources à y allouer, les différentes options qui s’offrent à vous...

La tech et l’informatique sont des mondes complexes, mais la curiosité et l’effort de recherche vous aideront à défricher le terrain.

Tournez-vous dans un premier temps vers des ressources sur le no code, ou des contenus qui cherchent à vulgariser la tech.

A minima, sachez de quoi vous parlez pour défendre et expliquer votre idée aux personnes qui gravitent autour de votre projet.

Et donc : entourez-vous

C’est normal de ne pas maitriser toutes les compétences nécessaires à la création d’un produit. Les plus aventureux et aventureuses s’appuient sur la débrouille, mais quoi qu’il en soit, tous savent s’entourer.

On ne vous apprend rien en affirmant que c’est un élément essentiel lorsqu’on lance un nouveau projet.

Trouver les bonnes expertises pour vous épauler viendra compléter votre bagage de compétences, et vous aidera à avancer de manière cadrée et efficace sur vos objectifs.

Selon le cas de figure et votre situation, vous pouvez :

  • vous tourner vers des personnes de votre entourage professionnel ou personnel, dont c’est le métier ou qui ont une appétence pour le sujet ;
  • faire appel à des prestataires qui sauront vous conseiller sur la marche à suivre, voire réaliser votre produit ;
  • recruter des profils tech pour mener à bien votre projet (attention cependant à pouvoir valider leurs compétences techniques).

Faites des tests, et pensez prototype

Vous avez écumé les ressources en ligne, parlé de votre projet à votre entourage et été conseillé sur quelques outils no-code ?

C’est peut-être le moment de tester des choses seul(e), si vous disposez du temps et des ressources nécessaires. Ou de faire appel à un prestataire à même de réaliser des prototypes et autres MVP.

Il existe de nombreuses options, sans s’improviser dev du jour au lendemain, pour créer des prototypes d’applications ou de sites (Bubble, Dorik, Webflow... pour ne citer qu’eux).

D’ailleurs, vous avez imaginé un produit tech incroyable, mais est-ce qu’un prototype sur Airtable ne suffirait pas à valider le besoin auquel vous répondez ?

Rappelez-vous : il ne s’agit pas de sortir un concept parfait, mais un produit suffisamment clair et fonctionnel pour que votre cible en valide ou non l’utilité et la pertinence.

Une fois cette étape validée, il sera temps d’enclencher la deuxième vitesse et de visualiser concrètement la suite du projet.

N’ayez pas peur de voir loin

Projetez-vous au-delà du prototype. Ce n’est pas parce que les sujets techniques vous semblent insurmontables qu’il faut lâcher l’affaire.

Si vous prenez le temps de bien définir et valider chaque étape de votre projet, vous pourrez vous autoriser à voir plus loin que ce que vos propres compétences peuvent vous offrir.

Faut-il recruter ? Confier le projet à un prestataire ? Présenter le produit à un organisme pour obtenir des financements ?

Échangez sur votre projet avec d’autres professionnel·le·s et faites un tour du côté des financements possibles pour celui-ci.

N’oubliez pas qu’au-delà des compétences et du budget dont vous disposez, la méthodologie que vous appliquerez à votre projet aura elle aussi des conséquences sur sa réussite.

Les solutions (humaines, techniques, financières...) sont à portée de main ; il ne tient qu’à vous de creuser chacune d’entre elles avant de déclarer forfait. 😉

***

Ceci étant dit, si vous avez besoin d’aide et d’accompagnement dans la création de votre projet tech, n’hésitez pas à nous contacter pour un premier rendez-vous !

Plus d'articles

© 2019-2021 All Rights Reserved.

By clicking “Accept All Cookies”, you agree to the storing of cookies on your device to enhance site navigation, analyze site usage, and assist in our marketing efforts.